D’autres prédications
et magnifiques textes
se trouvent sur le site
du Pasteur Pedroli

www.pedro.li

            

 

 

A chacune et à chacun,

que cette nouvelle année soit pleine

du désir de chercher et de rencontrer Dieu

patiemment, fidèlement,

et que l’Esprit Saint souffle de l’espace et de la liberté dans les cœurs pour créer du neuf et rappeler l’essentiel.

OU SONT LES LIMITES?

Il me semble qu’en ce début d’année, c’est une question que nous pourrions avoir envie de poser. Que j’ai envie de me poser.

Le 21 juillet 1969, Neil Armstrong a été le premier homme à marcher sur la lune. Une limite avait été dépassée. Depuis le début des années 1960, plus de quarante sondes, orbiteurs et atterrisseurs ont été envoyés vers Mars. La sonde InSight vient d’y atterrir avec succès le 26 novembre. 200 000 personnes se sont déjà inscrites pour aller sur cette jolie planète rouge ; si, selon les expert-e-s, la viabilité du projet est techniquement possible, elle est plus difficile à réaliser sur le plan économique.

Dans vingt ans, je pourrai peut-être rester confortablement à la maison au lieu d’aller au home, avec une puce électronique implantée dans mon cerveau qui me permettra de marcher et de skier jusqu’à 100 ans.

Que choisir ? Avoir un robot à la maison qui fait tout pour moi, ou bien devenir moi-même un robot ? J’hésite, et vous ?

Une équipe de scientifiques en Chine a recruté des couples pour créer les premiers bébés génétiquement modifiés, dans l’espoir de rendre la progéniture résistante au VIH, à la variole et au choléra. L’expérience a réussi tout dernièrement.  Le transhumanisme se donne comme but d’améliorer les performances humaines. Si l’être humain pouvait par exemple être génétiquement modifié pour supporter de boire de l’eau de mer, le problème du manque d’eau sur la terre serait résolu !

Les robots vont progressivement remplacer les caissiers et caissières dans les grands magasins, le personnel des cuisines, des restaurants, des aéroports, les médecins, les aides-soignantes. Je me demande même si un-e pasteur-e robot ne serait pas plus efficace pour annoncer la Bonne nouvelle et remplir les églises.

Peut-être même que quelques personnes vont tomber amoureuses de leurs robots et vont demander des mariages à l’église. Et les gens qui aiment leurs animaux de compagnie plus que les êtres humains. Où sont les limites ? Souvenez-vous qu’il y a bien peu de temps, divorces, suicides, homosexualité et contraception étaient condamnés par les églises protestantes officiellement reconnues.

N’aurons-nous plus besoin de travailler ? Que nenni, nous passerons tout notre temps derrière les ordinateurs à programmer nos activités, à réparer les robots et à régler non seulement les conflits entre êtres humains, mais entre robots et êtres humains.

Où sont les limites ?

Combien d’argent distribuer aux plus démuni-e-s ? Un  gilet jaune en France disait aux journalistes que les 100 E en plus par mois n’étaient pas suffisants, et pourtant cette modique somme coutera des milliards à la France.

En Chine, il est actuellement à l’essai un système de crédit social à points ; la personne citoyenne à chaque incivilité perd des points, et à chaque bonne action en gagne. Une personne en déficit de points risque de perdre sa liberté de voyager, de ne pas être autorisée à créer une entreprise, de ne plus obtenir de prêt bancaire, et de voir sa photo ou son nom sur des écrans géants.

Où sont les limites ?  

Vous savez comme moi que l’univers est en expansion continuelle depuis l’avènement du Bing Bang. Or Dieu aussi est sans limites, et la Résurrection de Jésus nous attire vers un monde sans limites : la mort pour une chrétienne et un chrétien n’est plus une limite ; elle est une simple porte qui s’ouvre sur autre chose à vivre.

Est-ce que pour nous aussi  les êtres humains, comme cela se passe pour l’univers, tout se modifie et s’élargit sans cesse ? Notre mental va-t-il encore évoluer, et les barrières que nous nous créons par peur du vide vont-elles disparaître peu à peu?

Je fais un vœu pour l’année qui vient et je l’envoie  à Dieu : que son amour soit en expansion dans mon cœur et dans tous les cœurs dans le monde. Je précise que l’amour de Dieu n’est pas du sentimentalisme. L’amour de Dieu est discernement, liberté et désir intense que l’être humain devienne pleinement lui-même à l’image de son créateur.

Je nous souhaite bon courage pour affronter tous les changements qui nous attendent.

Jésus dit dans l’Evangile de Jean (8, 12) : Je suis la lumière du monde. Celui, celle  qui vient à ma suite ne marchera pas dans les ténèbres; il aura la lumière qui conduit à la vie.»

Martine Matthey